Accueil | La Salsa pour les nuls... | Concerts | CDs | Photos | Videos & DVDs | Livres | Liens | Forum | Click here for english version
Danse | Cours de Danse | Timba Social Club | Biographies d'artistes | Portraits de Salseros | Articles | Interviews

  Critiques de CDs > Omara Portuondo  
Omara Portuondo
Gracias
Montuno / World Village / Harmonia Mundi, 2008
par jsalsero

Battage médiatique, roulement de tambour, tagada tsouin tsouin, voici Gracias, nouvel album d’Omara Portuondo, starifiée à Cuba depuis le Cuarteto d’Aida et dans le monde depuis le Buena Vista Social Club, et ça va faire du bruit ! Du moins est-ce ce qu’on se dit en entendant la nouvelle de cette parution. Du bruit, pourtant, cet album en fait peu, car il est tout de douceur, d’intimité, de charme discret, du genre à faire passer les longues soirées d’hiver.

Mettez donc du feu dans la cheminée, préparez-vous un bon grog bien chaud (un seul, hein, faut pouvoir profiter de la musique après) et collez donc la galette dans votre platine.

Emblématique de la manière dont est abordé le répertoire, le thème Cachita, habituellement orchestré en mambo tonitruant, se trouve ravalé au rang de comptine (Omara en duo avec la petite voix de la fillette Rossio Jimenez, une clave, c’est tout). C’est charmant, drôle, pétillant...

Les entrelacs rythmiques tissés par le pianiste Roberto Fonseca, le guitariste Swami Jr., le contrebassiste de jazz Avishai Cohen et les percussionnistes Andres Coayo et l’Indien Trilok Gurtu sont d’une telle finesse qu’ils résistent à de nombreuses écoutes, tandis qu’Omara, dont les photos à toutes les époques de sa carrière parsèment le livret, avec son vibrato long et ses magnifiques aigüs, miraculeusement préservés, donne l’impression parfois de vous chanter à l’oreille, blottie contre vous.

La scie musicale O que sera, en version espagnole, reprend, en cette fin de règne à La Havane, toute la discrète intensité politique qu’elle a pu avoir en 1976, sous le régime des généraux au Brésil.

La gravité de Lo que me queda por vivir ("Ce qu’il me reste à vivre") touche au plus profond, venant de cette éternelle jeune fille.

Enfin, l’album s’achève avec une berceuse, probablement l’une des plus belles versions jamais entendues de Drume negrita, avec les ornements vocaux de Richard Bona et sa guitare basse vivante.

Au final, si les musiques du monde ont produit de nombreux mélanges informes et/ou insipides, elles livrent ici le meilleur d’elles-mêmes, rassemblant des musiciens qui ont dépassé leur virtuosité et leur technique depuis suffisamment longtemps pour offrir à la perle vocale d’Omara l’écrin qu’elle mérite.


Réagissez à cet article sur notre Forum

Titres :
- Yo vi (Henri Salvador, Modo Michel, Swami Antunes de Campos Jr., arr. Swami Jr.)
- Adios felicidad (Ela O’Farrill, arr. Swami Jr., Alê Siqueira, Avishai Cohen, Roberto Fonseca,, Trilok Gurtu, Andres Coayo)
- O que sera (A flor da terra) featuring Chico Buarque (Chico Buarque, Daniel Viglietti, arr. Swami Jr., Alê Siqueira, Avishai Cohen, Roberto Fonseca, Trilok Gurtu, Andres Coayo)
- Vuela pena (Amaury Perez, arr. Swami Jr., Alê Siqueira, Roberto Fonseca, Avishai Cohen, Trilok Gurtu, Andres Coayo)
- Cuento para un niño (Martin Bernardo Rojas Torriente, arr. Swami Jr., Alê Siqueira, Avishai Cohen, Roberto Fonseca)
- Amame como soy featuring Pablo Milanes (Pedro Pablo Milanes Arias, arr. Swami Jr., Alê Siqueira, Avishai Cohen, Roberto Fonseca, Trilok Gurtu, Andres Coayo)
- Tu mi desengaño (Pedro Pablo Milanes Arias, arr. Swami Jr., Alê Siqueira, Avishai Cohen, Roberto Fonseca)
- Cachita (Bernardo Sancristobal Santibanez, Rafael Hernandez Marin)
- Rabo de nube (Silvio Rodriguez Dominguez, arr. Swami Jr., Alê Siqueira, Avishai Cohen, Roberto Fonseca, Trilok Gurtu)
- Gracias featuring Jorge Drexler (Jorge Drexler, arr. Swami Jr.)
- Nuestro gran amor featuring Cachaito Lopez & Chuco Valdez (Ariel Jimenez, arr. Chucho Valdes)
- Lo que me queda por vivir (Alberto Vera Morua, arr. Swami Jr.)
- Drume negrita featuring Richard Bona (Ernesto Grenet, arr. Richard Bona, Alê Siqueira, Swami Jr.)

Musiciens :
- Omara Portuondo
, chant
- Chico Buarque, Pablo Milanes, Jorge Drexler, chant, choeurs
- Richard Bona, chant, choeurs, contrebasse, percussions (cruche, balais, shaker, bugu)
- Rossio Jimenez, chant
- Alê Siqueira, choeurs
- Roberto Fonseca, piano, claviers, fender rhodes, choeurs
- Swami Jr., guitare à 7 cordes
- Chucho Valdes, piano
- Jorge Chicoy, guitare tres, guitare électrique
- Avishai Cohen, contrebasse, contrebasse jouée avec archet, choeurs
- Cachaito Lopez, contrebasse
- Trilok Gurtu, tablas, djembe, caxixis, effets
- Andres Coayo, bongo, cajon, cajon joué avec balais, congas, timbales, guïro, maracas, clave, pandero joué avec balais, cruche, batas
- Julio Guerra, batas
- Bernardo Bessler, Michel Bessler, Antonella Lima Pareschi, Daniel Paiva Guedes e Silva, Felipe Fortuna Lopes Prazeres, Ricardo Amado da Silva, Jose Alves da Silva, violon
- Jesuina Noronha Passaroto, Marie Christine Bessler, alto
- Jorge Kundert Ranevsky, Marcio Eymard Marald, violoncelle



 

 

Dans la même rubrique:


Los Van Van - La Maquinaria


Grupo Cuero y Cajon - Musica Folklorica de Cuba.


Eddie Palmieri - Vamonos Pa’l Monte


Willie Colon - El Malo Vol. II - Prisioneros del Mambo


Michael Stuart - Sentimiento De Un Rumbero


- Zoom sur les CDs d’orchestres français


José Alberto "El Canario" - Diferente


Eddie Santiago - Despues Del Silencio


Pablo "Chino" Nuñez - It’s SHO time


José Alberto "El Canario" - Herido

Visualiser tous les articles sur les thèmes suivants:


Accueil | La Salsa pour les nuls... | Concerts | CDs | Photos | Videos & DVDs | Livres | Liens | Forum | Click here for english version
Danse | Cours de Danse | Timba Social Club | Biographies d'artistes | Portraits de Salseros | Articles | Interviews
| Plan du site | Accès Admin

Touts droits de reproducton réservés © SalsaFrance.com, 2000-2006
Pour toute information sur ce site, contactez-nous

SalsaFrance.com et son forum sont des publications de JEO

Informations légales
LOGO SPIP